Peut-on devenir propriétaire en étant étudiant ?

P

Dans le cadre de ses études ou formations, ou pour trouver une résidence principale, un étudiant a besoin de souscrire à un prêt immobilier. Ceci lui permettra de devenir propriétaire, mais une telle démarche n’est pas toujours évidente. En réalité, l’étudiant ne dispose généralement d’aucun salaire de base. En plus, les banques ne sont pas trop convaincues par les emplois pour étudiants. Il est bien possible de devenir propriétaire en étant étudiant, voici comment y parvenir.

La caution personnelle et solidaire

Pour apporter une garantie suffisante à la banque pour un prêt immobilier qui permet de devenir propriétaire, il faut compter sur une caution personnelle et solidaire. En effet, aucune banque n’acceptera de financer un projet immobilier sans revenus réguliers. De plus, une garantie immobilière ne sera pas suffisante pour la banque si le demandeur de crédit ne perçoit aucun revenu.

En tant qu’étudiant, le financement de l’achat d’un bien immobilier passera donc par une personne qui accepte de se porter garant personnel et solidaire de l’emprunt. Généralement, ce sont les parents qui disposent de revenus financiers suffisants pour engager les mensualités. Toutefois, il s’agit là d’une option assez risquée, car le patrimoine des garants sera alors engagé.

Passer par les prêts bancaires réglementés

Le plus souvent, pour devenir un propriétaire en étant étudiant, les banques réclament un apport équivalant à 10 % du prix d’acquisition du logement ou de l’appartement. Pour un étudiant qui ne dispose pas d’économie assez conséquente pour constituer un tel capital, cette option sera alors assez problématique. Cela ne signifie pas toutefois que l’apport personnel doit constituer un facteur bloquant pour le financement de l’achat d’un bien immobilier.

Pour un étudiant primo-accédant, il y a toutes les chances avec les banques qui se montrent particulièrement indulgentes. En outre, certains prêts bancaires sont pris en compte dans le calcul de l’apport personnel. Parmi ces prêts, on peut notamment citer le PTZ+ destiné au financement de l’achat d’une résidence principale dans le neuf. Il en est de même pour le Prêt action logement, le PEL et le CEL. Il sera important de bien monter le dossier afin d’avoir plus de chance d’obtenir un prêt immobilier auprès des banques souvent très exigeantes.

Faire un emprunt avec vos parents

Si les deux solutions précédentes ne sont pas adaptées et ne permettent pas encore à l’étudiant de devenir propriétaire, ce dernier peut opter pour un emprunt auprès de ses parents. En effet, ces derniers représentent la meilleure option possible pour financer votre projet immobilier surtout pour un étudiant qui ne perçoit aucun revenu fixe. Il faut tout de même dans cette situation que la capacité financière des parents soit suffisante et ainsi ils pourront se porter garants du crédit. Pour appliquer une telle démarche, l’emprunt peut alors se faire soit dans le cadre de l’indivision ou de la création d’une société civile immobilière (SCI).

La solution la plus connue est celle de l’indivision puisqu’elle ne réclame pas trop de formalités. Si l’appartement ou le logement doit appartenir à une seule personne, cette solution de la SCI est beaucoup plus conseillée. Toutefois, son prix est plus onéreux et elle induit des démarches juridiques nécessitant de recourir aux services d’un avocat ou d’un notaire. Grâce au soutien des parents, l’étudiant pourra rapidement devenir propriétaire sans forcément disposer du moindre revenu.4

Simulez votre assurance habitation
DEVIS GRATUIT & SANS ENGAGEMENT