Emprunter à deux, est-ce mieux ?

E

Quand vient l’heure de souscrire un crédit immobilier, il est normal de se demander si le fait d’être deux va faciliter ou compliquer la situation. Mise au point.

Quels sont les avantages à emprunter quand on est deux ?

Notamment pour un prêt important, comme peut l’être un crédit immobilier et qui suppose un remboursement sur plusieurs années ; une banque prend soin d’examiner la situation financière du demandeur.

Il est certain qu’avoir deux profils ayant chacun une source de revenus stable est un bon point pour ce type de projet, si les charges n’impactent pas trop et que donc le taux d’endettement est bon.

Il est également possible, quand les revenus le permettent, de demander plus et d’acheter un bien immobilier plus grand ou plus qualitatif ; ce qui n’est pas à négliger, surtout si l’on envisage de bâtir une famille.

L’assurance emprunteur ; obligatoire pour ce type de prêt prendra en considération également le niveau de ressources de chacune des deux personnes et ce, pour définir la quotité d’assurance. Cela signifie la manière dont la répartition de la couverture sera effective, en fonction du pourcentage souscrit ; si une situation empêchait un des deux conjoints de payer ses traites mensuelles.

Le statut (mariage, PACS, concubinage), joue un rôle important dans la souscription d’un prêt. Il ne faut pas alors seulement se réjouir de pouvoir emprunter plus facilement, mais bien soupeser les inconvénients qui peuvent apparaitre, quand deux noms apparaissent sur un contrat de prêt.

Au niveau légal, en effet, ces trois statuts sont différents et cela peut avoir des répercussions dont il faut tenir compte avant la souscription du prêt, pour pouvoir se protéger en cas de problème.

Il est bon de noter que si la contraction de deux prêts distincts pour un bien commun existe, il est rarement utilisé. Les banques n’apprécient pas tellement ce type de contrat et préfèrent ceux où apparait un co-emprunteur.

Emprunt à deux : quels inconvénients ?

Sauf si un contrat de mariage stipule le contraire, les époux sont solidaires des dettes. Si une personne dans le couple a contracté des dettes et ne rembourse pas ce qu’elle doit, les créanciers se tournent automatiquement vers le conjoint pour le recouvrement de l’argent.

Or, il est courant que sur les contrats de prêt à deux, il existe une clause de solidarité. Il est donc important de peser le pour et le contre, avant de se lancer et surtout de connaitre le rapport à l’argent de chacune des deux parties.

En cas de séparation, dans le cas d’un bien immobilier, on procède souvent à la vente de ce dernier ; à moins qu’une des deux parties souhaite racheter la part de l’autre, pour rester au domicile, si ses ressources le lui permettent.

Afin de limiter les litiges possibles ; tout ce qui a trait à l’investissement de chacun dans le bien ; y compris dans les travaux qui ont été réalisés (factures…) ; doit être conservé, pour pouvoir être présenté devant un juge.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat